Quels sont les financements bancaires possibles dans la levée des fonds?

Lors de votre installation, puis tout au long de son cycle de vie, votre activité va générer des besoins de financement que vous devez  impérativement anticiper.

I. Vos besoins de financement

Ils peuvent être liés à :

des décalages entre vos encaissements clients et vos règlements (achat de stocks en vue de production/transformation, règlement différé de certains clients, retards de règlement clients, voire impayés, etc.) nécessitant la mise en place d’une ou plusieurs solutions de financement court terme ;

des investissements d’équipement pour l’achat et le renouvellement de matériels, l’acquisition de locaux professionnels entraînant la mise en place d’une solution de financement moyen terme ou de crédit-bail ;

des projets de développement de votre activité par l’acquisition d’une nouvelle entité, d’un nouveau point de vente

II. Les  solutions court terme

Vos besoins de financement court terme liés à votre cycle d’exploitation peuvent être ponctuels ou récurrents. Selon la nature des besoins, votre conseiller bancaire vous présentera plusieurs solutions adaptées.

  • Besoins ponctuels

L’autorisation de découvert et la facilité de trésorerie : ce sont des avances en compte courant qui répondent à un besoin de trésorerie pour une période donnée de très courte durée (quinze jours à un mois). Leur montant, leur durée et leur taux sont déterminés préalablement entre vous et votre conseiller bancaire.

L’escompte de traite : c’est une avance qui vous permet de disposer du montant d’une créance sans en attendre le règlement. Vous remettez la traite à votre établissement bancaire contre financement. Si la créance reste impayée à son échéance, ce sera à vous d’engager la procédure de recouvrement.

Le crédit court terme de trésorerie : il vous permet de financer vos besoins ponctuels de trésorerie dans l’attente d’une rentrée d’argent importante, notamment si votre activité est saisonnière ou pour soutenir votre activité en période creuse.

  • Besoins récurrents

Pour faire face aux besoins importants de trésorerie liés au démarrage de votre activité ou à son développement, votre établissement bancaire peut vous proposer de mobiliser votre poste clients et vous permettre ainsi de lui céder tout ou partie de vos factures clients professionnels.

Plusieurs solutions sont envisageables :

la cession Dailly : vous bénéficiez d’un crédit court terme en contrepartie de la production de factures représentatives de vos créances clients ;

l’affacturage : vous disposez du montant d’une créance avant l’échéance de paiement, mais contrairement à l’escompte, il garantit la créance et inclut un service de recouvrement.

Qu’il s’agisse de financer vos besoins ponctuels ou récurrents, les montants, les durées et les conditions financières de l’ensemble de ces crédits sont déterminés préalablement entre vous et votre banque.

III. Les solutions moyen terme et crédit-bail

La création et le développement de votre entreprise vont nécessiter la réalisation d’investissements (achat de fonds, bien d’équipement, etc.).

Si certains d’entre eux peuvent être autofinancés, il peut être pertinent d’en financer tout ou partie par recours à un financement bancaire.

Différentes solutions peuvent vous être proposées par votre établissement bancaire :

– le financement moyen-long terme amortissable à taux fixe ou révisable avec, généralement, une échéance constante pendant la durée du prêt ;

– le crédit-bail pour du matériel neuf, négocié avec le fournisseur. La banque acquiert le matériel qu’elle vous loue sur une durée déterminée à l’avance dans le cadre d’un contrat. Chaque mois, vous payez un loyer comptabilisé en charge d’exploitation. À l’issue de la période de location, vous pouvez racheter le matériel pour une valeur résiduelle convenue lors de l’établissement du contrat ;

– la location avec option d’achat (LOA) et la location longue durée (LLD) peuvent être également concédées pour l’acquisition de matériel.

 

Quelle que soit la solution choisie, vous préserverez la trésorerie nécessaire au bon fonctionnement de votre entreprise, notamment dans les premiers mois d’exercice. Autre intérêt, vous bénéficierez d’avantages fiscaux liés à la déductibilité des intérêts d’emprunt ou des loyers (dans le cas d’un crédit-bail, d’une LOA ou encore d’une LDD).

 

Nota Bene:Pour vous faire accompagner dans votre processus de levée de fonds, contactez-nous!

 


Auteur: Hippolyte CHOUTEDJEM (Banquier et Consultant Chez POLA CAPITAL)

2 commentaires sur “Quels sont les financements bancaires possibles dans la levée des fonds?

  1. Oui travail bien élaboré, mais alors pour un amateur voulant mettre sur pied une PME. Quel est le minimum à disposer en banque pour bénéficier d’un financement ou crédit , peut-il être à long terme? pour quel duré maxi. Je vous remercie

    J'aime

    1. Bonsoir Mbita Mfoulou et merci pour votre appréciation et votre remarque

       A la première question posée celle de savoir : pour un amateur voulant mettre sur pied une PME, le minimum à disposer en banque est ambigu (il faut déjà savoir de quel type de compte dispose l’amateur ? s’il s’agit d’un compte courant ou d’un compte d’épargne ?) le compte courant serai le mieux adaptées pour ce genre de transaction ! dans tous les cas il faudra que ce compte soit bien fournir ! bien fournir est l’une des conditions. Après la banque pourra avec son comité de crédit vous demander des garanties ! n’oubliez jamais que la banque est une entreprise commerciale ! qui recherche du profit ! de plus le banquier se basera sur les mouvements du compte et c’est en fonction de la lecture de votre historique + de certaines garanties que le gestionnaire de votre compte et le comité du crédit verront s’ils
      Peuvent vous accompagner dans la mise sur pied de votre structure (PME) à dire qu’il y est un minimum à disposer en banque pour bénéficier d’un financement ou crédit à mon humble avis de banquier je crois pas ! Il faut au préalable que certaines conditions susmentionnées au-dessus soient respectées !

       A la deuxième question : peut-il être à long terme? Pour quel duré maxi. déjà les banques camerounaise prêtent peu ! bien qu’elles soient sur-liquides, le crédit octroie par la banque ne peut pas être de longue durée déjà parce que
      • l’espérance de vie en Afrique est très faible (environ 55 ans)
      • le cadre juridique ne permet pas un recouvrement rapide du dit crédit
      • le plan d’urbanisation n’est pas très commode (promiscuité dans certain quartier)
      • effet mémoire des années 80
      • l’accès à certain quartier et maison pas toujours très facile tels souvent décrit dans le plan de localisation du demandeur du crédit ou financement
      • les PME de nos jours ne sont pas très fiables, ils ferment de jours en jours très peu sont résistants, beaucoup ne murissent pas leur projets avant de se lancer ! il y a tellement à dire qu’on passera la journée a parlée ! du coup vous conviendrai avec moi que la durée maximale pour ce genre de transaction ne peut excéder le court et le moyen terme !

      J’espère avoir essayé d’apporter des éléments de réponses à vos préoccupations

      Bien à vous cordialement !!!

      Hippolyte Choutedjem !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s