LA MICROFINANCE NON MONÉTAIRE : UN OUTIL POUR DYNAMISER L’ECONOMIE LOCALE AU CAMEROUN

SACIE BARTER, voilà le nom que vous devez retenir au terme de cet article. SACIE BARTER est la « SOLUTION ALTERNATIVE DE FINANCEMENT DES ACTIVITÉS ECONOMIQUES COMBINANT LE NUMÉRIQUE, LE TROC, LA COMPENSATION ET LES TECHNIQUES BANCAIRES ».

Alors pourquoi en parler aujourd’hui?

Premièrement, de nombreux acteurs économiques sont de plus en plus confrontées à certains problèmes (tension de trésorerie, rareté des liquidités, sous-exploitation des ressources, commercialisation, créances improductives, insuffisance des garanties, accès à la technologie, accès aux marchés publics, etc.)… qui rendent souvent difficile l’accès à des financements classiques.  Pourtant leurs capacités de production (qu’elles gardent généralement intactes) peuvent leur permettre de satisfaire pleinement à leurs obligations dans le cadre d’un processus d’échange marchandises

Deuxièmement, des études sommaires ont révélé que certains partenaires commerciaux procèdent à des échanges directs de biens et services, mais les intentions d’échanges réciproques sont souvent bloquées du fait des inconvénients suivants : non coïncidence des besoins, l’inégalité des valeurs d’échange, incertitudes quant aux débouchés, le décalage dans le temps (et l’espace) entre les besoins et les offres…

Par conséquent, la solution alternative de compensation préconisée (solution SACIE BARTER) est un nouvel outil économique combinant le numérique, le digital, le troc, la compensation et les techniques bancaires et offrant aux acteurs économiques la possibilité de financer certains de leurs besoins en biens ou services par échanges indirects, à partir d’une plateforme de compensation multilatérale par compte.

Vous n’avez toujours pas compris de quoi il est question? Continuons de lire…

Le principe de fonctionnement de cette solution pragmatique qui associe les avantages du troc et ceux de la monnaie est simple et sans risque :

1 – Chaque acteur intervient comme fournisseur ou prestataire pour offrir ses productions, ses prestations propres, en retour, il reçoit en contrepartie pour la part compensable (dans un compte spécial fonctionnant sans numéraires)  un « crédit » équivalent qu’il pourra utiliser à son rythme pour acquérir des biens ou services dont il a besoin auprès de n’importe quel autre participant

2 – SACIE SARL fonctionnant sur le modèle bancaire à la fois comme un Guichet de Compensation, un « entrepôt virtuel », une  « plateforme d’échange marchandises » et une Chambre de Compensation Industrielle, se charge de faciliter, de comptabiliser, de compenser la part des transactions réalisées en échange marchandises et de gérer les comptes spéciaux d’échange compensation dont chaque intervenant est titulaire

Est-ce maintenant clair? Non?! Prenons alors un exemple:

Un métallo soudeur réalise avec divers partenaires des transactions réglées partiellement par échange, et le relevé de son compte spécial « COMPENSATION » se présente de manière simplifiée comme suit  au niveau du Guichet de Compensation :

LIBELLE DEBIT CREDIT SOLDE
Livraisons grilles 300 000 +300 000
Acquisition ferraille 100 000 +200 000
Livraison mobilier médical 500 000 +700 000
Réfection atelier 200 000 +500 000
Livraison moules à briques 400 000 +900 000
Acquisition outillage 600 000 +300 000
Livraisons grilles 300 000 +300 000

Avec la solution « compensations interentreprises » de SACIE SARL, les productions, les prestations, les compétences, les capacités disponibles ou futures, etc., deviennent de « nouveaux moyens de paiement », et un acteur économique peut, par échanges avec ses propres productions ou prestations :

  • – Transformer ses besoins en débouchés
  • – Financer partiellement certains investissements ou certaines charges
  • – Dynamiser ses ventes et augmenter son chiffre d’affaires
  • – Anticiper  sur la création  de « revenus initiaux »  ou de son apport personnel
  • – Pénétrer ou conquérir de nouveaux marchés
  • – Recycler judicieusement certains actifs dépréciés ou inutilisés
  • – Liquider ses stocks excédentaires sans dépréciations commerciales
  • – Gérer n’importe quelle contrepartie proposée par un partenaire d’échange
  • – Liquider ses dettes ou recouvrer ses créances
  • – Atténuer le phénomène de saisonnalité de son activité
  • Participer à des tontines de biens ou de services (tontine-compensation)

PARTENAIRES (POTENTIELS ET VISES)

  • Collectivités locales – Municipalités – Société Civile – Bailleurs de fonds
  • Banques commerciales – Etablissements de microfinance – Compagnies d’Assurances
  • Groupements d’Entreprises – Organisations – Associations – ONG – Elites
  • Ministère des PME – Ministère de la Décentralisation et du Développement local
  • Etat – Opérateurs privés du monde des affaires – Diaspora – Commerçants
  • Professions libérales – Hommes d’affaires – Comités de développement

BÉNÉFICIAIRES

  • Populations urbaines et rurales (exclues ou non du système bancaire)
  • Chefs d’entreprises – Promoteurs de PME-PMI – TPE – Microcréateurs – Artisans
  • Chômeurs diplômés – Chercheurs d’emploi – Techniciens sans emploi
  • Candidats à l’autoemploi
  • Groupes marginalisés – Mototaxis

Pour plus d’informations merci de nous contacter.

SOCIETE AFRICAINE DE COMPENSATIONS INTERENTREPRISES SARL

  • Siège social : Douala – Bd de la Réunification – B.P. 25030 Douala
  • Tél :  694.67.85.09 – 695.57.17.67 – 651.37.59.43 – 654.29.68.22
  • Capital social : 1 000 000 FCFA – RC/DLA/2016/B/3816
  • Contribuable n° MO30800024241F
  • E-mail : saciebarter@gmail.com

SACIE BARTER

N’oubliez pas de partager ce post dans votre réseau pour qu’ensemble nous puissions contribuer à la bancarisation d’un plus grand nombre au Cameroun en particulier et en Afrique en général.

 

N.B: Cet article n’est pas sponsorisé. Il s’inscrit dans le souci de promouvoir les initiatives locales pouvant contribuer à réduire la fracture financière au sein de la population camerounaise et ainsi contribuer à la bancarisation d’un grand nombre. Notre démarche se veut donc avant-gardiste sur les solutions aux défis posés au sein de notre société!  

 

Auteur: Ulrich D'POLA KAMDEM, Co-Fondateur chez POLA CAPITAL 
Copyright (c): Jean-Pierre MFOMY, Banquier & CEO chez SACIE BARTER SARL

            Tous droits réservés, POLA CAPITAL, Juillet 2018

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s