À propos

I. HISTORIQUE

En Afrique, l’inclusion financière occupe une place importante dans les différents agendas de développement économique. En effet, l’accès aux services financiers permet aux familles de lisser leur consommation et d’investir dans l’avenir à travers l’éducation et la santé. Cela  permet d’atténuer les effets des chocs exogènes. Aussi, les entreprises peuvent se développer, créer des emplois et réduire les inégalités sociales à travers un accès au crédit. Dans cette lancée, la croissance économique se verra stimulée à travers la production et l’augmentation des revenus permettra de réduire la pauvreté.

Cependant, il est crucial pour les usagers (par ailleurs utilisateurs finaux des services bancaires) de comprendre les différentes fonctions financières que sont : l’épargne, le crédit, l’investissement, et l’assurance (E.C.I.A). En effet, l’inclusion financière est considérée comme étant étroitement liée au processus de développement du secteur financier. Par conséquent, les services financiers doivent être proches des populations. Or, il est montré que seulement 24% d’adultes déclarent posséder un compte bancaire formel en Afrique Subsaharienne. Cette proportion variant de 11% en Afrique Centrale contre 51% en Afrique Australe (Demirguc-Kunt and Klapper, 2012). Le manque d’argent semble expliquer 68% de cette situation dans l’arc subsaharien contre 25% pour le fait d’avoir une conception préconçue (ou un manque d’éducation financière) sur les institutions et instruments financiers.

Fort de ce constat, et à la suite de multiples rencontres avec des usagers qui se plaignaient du fait de ne pas comprendre les fonctions financières, est né, en 2014, le désir de créer POLA CAPITAL qui a effectivement lancé ses activités dans les années récentes.

 

II. NOTRE MISSION

Le but de POLA CAPITAL est de contribuer à la construction et au renforcement des capacités financières sur le continent Africain.

En effet, les capacités financières sont une donnée importante dans l’avènement de tout développement humain intégral et durable (dans la lignée des travaux d’Amartya Sen). Selon la Banque Mondiale (2013), les capacités financières ou « financial capabilities » désignent les aptitudes internes permettant, à tout individu, d’agir pour son propre intérêt sur le plan financier au regard des conditions socio-économiques.

Notre action de tous les jours consiste alors à veiller à ce que l’inclusion financière donne des moyens d’agir aux individus, aux familles et aux petites entreprises, en particulier dans les communautés pauvres d’Afrique.

Ainsi, POLA CAPITAL met un accent particulier sur les connaissances, les attitudes, les savoir-faire et les comportements des consommateurs envers la gestion de leurs ressources, la compréhension, la sélection et l’usage des services financiers qui correspondent à leurs besoins.

 

III. NOTRE VISION

En termes de vision, POLA CAPITAL s’est dotée de deux étapes dans le déploiement de ses activités. Il s’agit d’une vision à moyen terme et d’une vision à long terme.

La vision à moyen terme s’intitule « VISION 2022 ». Elle va consister à accompagner les particuliers et les entreprises dans leurs processus de renforcement et de construction des capacités financières aussi bien au Cameroun qu’à l’étranger. À ce niveau, un accent particulier sera mis sur le développement économique des communautés respectives.

La vision à long terme se veut plus globale. Elle prend appui sur les acquis de la vision à moyen terme et s’intitule : «VISION APOGÉE ». Cette autre phase consistera à devenir un acteur de choix dans la conception, l’élaboration et la mise en application des politiques d’éducation financière dans les pays africains. Pour cela, des partenariats stratégiques seront établis avec :

  • Les Autorités Monétaires et Financières Nationales (gouvernements locaux, banques centrales nationales, établissements financiers) afin de soutenir la structure dans son plan d’expansion ;

  • Les Partenaires Étrangers (hors Afrique) opérant dans le même domaine en vue de faciliter un transfert de compétences Nord-Sud ;

  • Les Bailleurs de Fonds Internationaux (Banque Africaine de Développement, Fonds Monétaire International et Banque Mondiale) dans l’objectif d’avoir une reconnaissance internationale ;

  • Les Fondations (MasterCard, Bill et Melinda Gates), et les Investisseurs institutionnels afin de pérenniser les actions de ces entités.

 

IV. NOTRE CREDO

Les actions que nous menons se résument en une seule phrase: « L’audace a du génie!« .

Nous suivons, pour cela, les recommandations du Fonds d’Équipement des Nations Unies (UNCDF, 2016) en délivrant le Minimum Crucial à travers une Approche Heuristique. Telles sont les clés pour accomplir nos visions à savoir la VISION 2022 centrée sur le développement économique des communautés; et la VISION APOGÉE qui vise à œuvrer pour un développement économique durable et inclusif en Afrique.